[Carnet de voyage 2013] Parc des Oiseaux

    Partagez
    avatar
    Sco59
    Membre confirmé
    Membre confirmé

    Pays : France

    default Re: [Carnet de voyage 2013] Parc des Oiseaux

    Message par Sco59 le Sam 18 Jan 2014 - 19:40

    Un plus pour les aracaris
    avatar
    Thomas.C
    Membre passionné
    Membre passionné

    Pays : France

    default Re: [Carnet de voyage 2013] Parc des Oiseaux

    Message par Thomas.C le Sam 18 Jan 2014 - 20:19

    Antoine tes photos sont un délice, et comme la dit Robin, je me régale en voyant tes carnets de voyages. Parfait. Un parc très bien revisité qu'il me tarde d'aller revisiter

    tomtom35
    Membre confirmé
    Membre confirmé

    Pays : France

    default Re: [Carnet de voyage 2013] Parc des Oiseaux

    Message par tomtom35 le Sam 18 Jan 2014 - 21:28

    Très belle série !

    Un gros plus pour le début du post avec les anatidés qui eux aussi sont des grands perdants dans les zoos, peu de gens prennent le temps de les observer.

    Ta Sarcelle de Chiloé est un Canard de Chiloé (ou Siffleur du Chili).
    avatar
    Therabu
    Membre actif
    Membre  actif

    Pays : France

    default Re: [Carnet de voyage 2013] Parc des Oiseaux

    Message par Therabu le Dim 19 Jan 2014 - 12:31

    Merci beaucoup à tous pour vos commentaires sympathiques !

    Suite et fin. Après une nouvelle averse et un retour à l'abri au sein de la Maison des Oiseaux, j'entame une incursion risquée vers le fond du parc. Après la Cité des Perroquets, se trouve la nouveauté 2013 du parc, à savoir la volière australienne des loriquets. Cette installation n'a pas fait l'unanimité sur les forums d'amateurs notamment en raison de l'aspect très artificiel et de la place importante consacrée aux visiteurs. Cela se vérifie une fois sur place mais cela ne semble vraiment pas gênant pour les loriquets qui évoluent en l'air et profitent entièrement du volume. Par contre cette volière abrite aussi divers espèces plus terrestres (échasses, oedicnèmes et vanneaux) qui sont elles soumises à une grande proximité avec les visiteurs. Elles ne disposent que d'étroites bandes herbeuses, sans véritables zones de retrait. En raison du temps, les superbes méliphages à oreillons bleus ont restés en intérieur.


    Echasse blanche


    Loriquet arc-en-ciel


    Vanneau soldat

    Viens ensuite les îles des grands échassiers. il s'agit en fait de grands enclos naturels occupés par de grands oiseaux et entourés d'une douve où s'ébattent de nombreuses espèces de canards. Villars est vraiment un excellent endroit pour les amateurs d'anatidés tellement la diversité d'espèces est importante. Par contre j'imagine que cela lasse très vite le grand public sans mise en avant plus poussée. Je reproche surtout à ces installations très jolies de ne pas respecter ses occupants. Ce sont des enclos qui hébergent des oiseaux volants ce qui implique l'éjointage. Je trouve cette pratique totalement préhistorique dans un parc spécialisé dans les oiseaux et qui plus est responsable de l'ESB du jabiru du Sénégal. Pas étonnant finalement que les naissances soit si rare, si la référence se situe chez le responsable du programme.


    Garrot à oeil d'or


    Canard souchet


    Grue antigone


    Cariama huppé


    Pilet des Bahamas


    Jabiru du Sénégal

    Je continue mon tour du grand lac au tour duquel s'articule le parc jusqu'à la Vallée des Rapaces. Il s'agit d'un complexe de volières intéressants où l'on peut observer les rapaces nocturnes depuis des affûts de qualité puis pénétrer au sein d'une grande volière rocailleuse pour vautours. On pourra simplement regretter la faible hauteur des volières des chouettes.


    Chouette lapone

    Au passage on pourra aussi entamer une brève incursion dans la Petite Dombes. Il s'agit d'une vaste zone naturelle et aménagée pour le visiteur par un sentier, quelques affûts et de nombreux panneaux pédagogiques sur la faune locale. Cet espace est un véritable bijou même si je n'ai guère pu en profiter à cause de l'humidité et du manque de temps.

    Un orage commence à se préparer au dessus des Dombes et la lumière qui le précède est tout bonnement magnifique. Il y a énormément de vent et je me précipite pour profiter des derniers beaux instants de la journée auprès des oiseaux de la grande volière australienne.


    Colombe lophote




    Cormoran-pie


    Sarcelle d'hiver


    Ibis à cou de paille

    Une grosse dizaine de minutes plus tard je devrais à nouveau revenir m'abriter dans les bâtiments situés au début du parc. Le reste de la visite jusqu'à la fermeture sera consacré aux calaos et à l'observation de la colonie de pélicans frisés dont le parc est très fier. En revenant vers la sortie,je m’arrête un court instant pour saisir l'atmosphère des Dombes s'endormant en automne.

    Le parc des oiseaux se distingue donc par un cadre magnifique, exploité la plupart du temps d'excellente manière, par un aménagement en direction des visiteurs d'excellente qualité et une collection aviaire impressionnante. Cette collection manque encore à mon goût d'un peu de diversité. Certains diront que je suis très exigeant. Certains ordres sont en effet particulièrement bien représentés (anatidés, échassiers, toucans, calaos, struthioniformes), d'autres bien moins (passereaux, phasianidés, limicoles). Je ne me fais pas trop de soucis de ce point de vue quand on voit les arrivées annoncées pour l'année prochaine.

    En ce qui concerne les installations, il y en a clairement deux types très distincts. Il y a ceux très simples, datant des débuts du parc, principalement des enclos à anatidés et grands oiseaux où les animaux sont à mon goût peu mis en valeur. De l'autre il y a des présentations très élaborées et pas forcément récentes comme les manchots, les toucans,la maison des oiseaux ou la vallée des rapaces qui sont d'excellente qualité. Ce que je regrette c'est que les installations récentes sont vraiment décevantes en terme de bien-être animal (calaos et loriquets). J'espère que le parc va savoir redresser la barre avec sa nouvelle grande volière asiatique. Cette petite déception s'illustre par le fait que j'ai eu plus d'émotion et ait plus apprécié les présentations d'oiseaux dans certains grands parcs généralistes allemands ou français (Cologne, Londres, Krefeld, Doué, Wuppertal ou Plzen) qu'à Villars qui en tant que parc spécialisé devrait se distinguer par une qualité des installations supérieure. Certains connaissent mieux Villars que moi et je serais ravi de discuter avec eux de leur perception du parc.
    avatar
    Thomas.C
    Membre passionné
    Membre passionné

    Pays : France

    default Re: [Carnet de voyage 2013] Parc des Oiseaux

    Message par Thomas.C le Dim 19 Jan 2014 - 13:26

    Encore et toujours de magnifiques photos. Par contre tu as fait une petite faute au début de ton carnet de voyage, la volière des loris étant la nouveauté 2012 du parc. A part cela, toujours parfait Antoine.
    Je connais sûrement le parc mieux que toi j'y suis allé 3 fois et habite dans les environs. Pour moi, c'est un parc qui met un niveau très haut, d'ailleurs précisé dans un livre que j'ai acheté sur le parc, il précise que des gypaètes barbus pourrait être dans leur collection d'ici quelques temps. Leurs volières de grande taille sont de très très bonnes qualités. Mon petit moins du parc, serait la terre des Calaos et la savane africaine. Car la savane, je m'attendais à voir courir des autruches dans de vastes plaines sèches. Alors que ce ne sont que de petites tiges d'herbes présentées au sol avec quelques autruches. Pas assez d'oiseaux dans cette zone là. Et dans la terre des calaos, les installations ne sont pas forcément adaptés, comme pour le calao à bec rouge très à l'étroit, et peut-être qu'il y a trop d'oiseaux ici justement. A part ça c'est un parc que j'adore et qu'il me hâte de retrouver sous le grand soleil d'été !

    tomtom35
    Membre confirmé
    Membre confirmé

    Pays : France

    default Re: [Carnet de voyage 2013] Parc des Oiseaux

    Message par tomtom35 le Dim 19 Jan 2014 - 23:24

    Très bonne fin de CR Therabu.

    Pour ton commentaire sur l'éjointage, je n'ai pas compris s'il s'adressait aux anatidés ou aux jabirus. Mais dans le cas des anatidés, l'éjointage n'est pas un facteur limitant à la reproduction. (hormis peut-être quelques espèces comme les anserelles naines) et sur des plans d'eau naturels non couverts, il n'y a pas d'autres choix.

    Superbe portrait de l'ibis à cou de paille, encore un bel oiseau.
    avatar
    Therabu
    Membre actif
    Membre  actif

    Pays : France

    default Re: [Carnet de voyage 2013] Parc des Oiseaux

    Message par Therabu le Dim 19 Jan 2014 - 23:34

    Je parlais bien du jabiru mais cela vaut également pour les marabouts ou les grues (même si ces dernières s'en sorte mieux que les deux grandes cigognes africaines pour se reproduire dans ces conditions).

    Contenu sponsorisé

    default Re: [Carnet de voyage 2013] Parc des Oiseaux

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 23 Oct 2017 - 6:25