[Parc à gibier La Roche] Envahissement de rats

    Partagez
    avatar
    Invité
    Invité

    default [Parc à gibier La Roche] Envahissement de rats

    Message par Invité le Jeu 17 Fév 2011 - 16:10

    LA-ROCHE-EN-ARDENNE - Le parc à gibier de La Roche est confronté à un afflux de rats domestiques.
    Abandonnés par leur propriétaire. Un abandon qui peut coûter cher.


    Des rats domestiques. Des rats blancs au parc à gibier de La Roche-en-Ardenne. Normal dans un tel endroit? Pas tout à fait. Car ces charmantes bestioles ne sont pas là pour le plaisir des nombreux visiteurs. Ils ne sont pas présentés au public. Même si ce dernier peut pour l'instant les croiser. En fait, ils proviennent d'un «lâcher intempestif». Victimes de la mode.

    Les NAC ou nouveaux animaux de compagnie font fureur. Un rat, un serpent, une tortue. Chouette sans doute lorsque c'est petit. Une fois à l'âge adulte, c'est autre chose.

    Et leurs propriétaires s'en débarrassent. Le parc à gibier, au milieu des bois, est un endroit de prédilection pour ce type d'abandon.

    Olivier Lefèvre, directeur du SI rochois, gestionnaire du site, glisse : «Nous avons constaté la présence de rats domestiques dans le parc. Avec leur potentiel de reproduction, nous avons dû agir. Le DNF nous a donné l'autorisation de résoudre ce problème manu militari». Pourquoi ne pas les capturer et les présenter ensuite aux visiteurs? «Strictement interdit. Nous sommes soumis à autorisation pour les animaux dans le parc. La législation est très stricte, que ce soit pour le type d'abri, pour l'alimentation, pour la gestion de l'eau», explique le directeur.

    Un directeur qui souligne qu'il est régulièrement confronté à ce type de problème : «Nous avons des demandes de personnes qui souhaitent nous donner des animaux. Nous les renvoyons vers les structures ad hoc car pour nous, c'est interdit».

    100.000


    Bien entendu, abandonner son animal est chose interdite. Le cas qui nous occupe ne déroge pas à la règle. De surcroît lorsque l'on sait qu'une partie du parc est établie en zone Natura 2000.

    Du côté du cabinet Lutgen, on réaffirme cette interdiction. Ce type d'abandon est une infraction à la loi sur la conservation de la nature.

    Un assortiment de sanctions est prévu. Ainsi, il y a la possibilité de transaction immédiate. Un total de 150 € si aucun dommage n'a par ailleurs été causé à autrui. Une amende administrative allant de 50 à 10 000 € peut également être prononcée par l'agent sanctionnateur. Ce type de pratique peut aussi déboucher sur une sanction pénale. Prononcée par un juge, elle prévoit une peine d'emprisonnement de huit jours à six mois ou une amende de minimum 100 €. Amende pouvant aller jusqu'à 100 000 €.


    Source : http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=39386338

      La date/heure actuelle est Lun 20 Nov 2017 - 22:06