Planète sauvage de Port-Saint-Père.

    Partagez
    avatar
    Invité
    Invité

    default Planète sauvage de Port-Saint-Père.

    Message par Invité le Dim 9 Juil 2006 - 12:53

    PLANETE SAUVAGE


    Samedi 1er juillet, je suis allé, lors d'une journée très ensoleillée, visiter planète sauvage de Port-Saint-Père (44).
    Voici un compte-rendu de ce grand safari.

    Parcours en Voiture, Piste Safari (10 km) :



    Une fois le billet d'entrée pris, on commence la visite par un enclos "fermé" (séparé des voitures par une clôture), où évoluent 3 rhinocéros blancs (ceratotherium simum) et un petit groupe d'autruches (struthio camelus).
    L'enclos possède un très grand bassin, où les rhinos aiment s'y désaltérer, en particulier en fin de journée.


    Enclos des rhinocéros blancs.



    Dans le deuxième enclos, (divisé en deux parties, communiquant par un petit passage), que le visiteur traverse, est très herbeux et possède une partie ombragée, que les girafes apprécient vivement.
    Dans cette plaine herbeuse, évoluent damalisques à front blancs (damaliscus pygargus),dont un jeune, boeufs watussis (bos taurus), 5 girafes (giraffa
    camelopardalis
    ), une quinzaine d’élands du Cap (taurotragus oryx),dont plusieurs jeunes individus, et oryx algazelles (oryx dammah) en grand nombre.




    Enclos des herbivores africains


    Eland du Cap


    Damalisque à front blanc et son petit et, au secondd plan, oryx algazelles.


    Maison des herbivores africains et des girafes.

    On arrive maintenant au 3ème parc, toujours aussi herbeux, mais présentant, en son centre,de nombreux arbres,permettant aux divers herbivores qui y habitent de se dissimuler du regard des visiteurs.
    Voici les espèces présentées : addax (addax nasomaculatus), springboks (antidorcas marsupialis), cobs à croissants (kobus ellipsiprymnus) et impalas (aepyceros melampus).



    3ème parc.


    Addax.

    Dans le 4ème parc, beaucoup plus forestier, le visiteur découvre le premier félin du safari : le guépard (acinonyx jubatus).
    Deux guépards sont maintenant présents, un seul individu ayant longtemps occupé seul l’installation, ancien enclos des lycaons (lycaons pictus).


    Enclos des guépards.



    Guépard.

    C’est maintenant le plus grand des félins qui nous accueille : le tigre (panthera tigris).
    Une dizaine d’individus occupe le très grand enclos, aménagé d’un très grand bassin, d’un mur de pierre et de divers arbres.



    Enclos des tigres


    Tigre

    Un autre enclos du même genre accueille un grand groupe de lions (panthera leo)
    Leur enclos a été récemment rénové, en hommage à la légende des lions de Tsavo : des rails, un train et des tipis ont donc été ajoutés.



    Enclos des lions.





    On arrive maintenant à un enclos fermé où évoluent de nombreux ours noirs baribals (ursus americanus).
    Un très haut rocher aménagé avec une cascade sert de principal enrichissement aux ours, dont de nombreux individus sont nés au parc, la dernière naissance remontant en 2003.
    Depuis 2006, une très intéressante cohabitation a été créée : 5 mouflons de Californie (ovis canadensis) vivent désormais avec ces carnivores.
    Ils possèdent également une zone réservée aux mouflons,où les ours n’ont pas accès, aménagée d’un bassin et d’une cabane en bois.


    Enclos des ours noirs.




    Zone réservée aux mouflons.


    Mouflons de Californie.

    Le 8ème parc met fin à la panoplie de carnivores. En effet, dans cet enclos, dont une grande partie est sous le couvert des arbres, abrite un groupe de zèbres de Chapman (equus burchelli), dont plusieurs jeunes individus, grands koudous (tragelaphus strepsiceros), gnous (connochaetes taurinus) et cobes lechwes (kobus leche).



    8ème parc



    Jeune zèbre.

    C’est aussi près de ce grand enclos qu’est présente la principale nouveauté de l’année 2006 : le Bivouac au Safari.
    Il s’agit de plusieurs tipis pour que les visiteurs puissent y passer la nuit,et le soir en compagnie d’un soigneur, ils peuvent rentrer les animaux dans leurs loges de nuit, dîner à la belle étoile Au menu :soupe marocaine, brochettes d’autruches cuites sur le feu ( Shocked !!!!!!!!) et fruits exotiques


    Bivouac.

    On gare notre voiture, et nous entrons, à pied, donc, dans une nouvelle installation intitulée le kilomètre 5.
    Autour d’une petite case où sont vendus diverses friandises, divers chèvres naines, alpagas, moutons, ânes sont présentés dans un enclos de contact.



    Une fois à l’intérieur du véhicule, la visite continue avec un petit enclos broussailleux où évolue un couple de chameaux (camelus bactrianus).

    Yacks (bos grunniens), dont un très jeune individu, cerfs axis (axis axis) et hydropotes (hydropotes inermis) cohabitent harmonieusement dans un très grand enclos comprenant, encore une fois, de nombreux arbres ainsi qu’un très grand bassin, où les yacks aiment se baigner à différents moments de la journée.


    Enclos des Animaux asiatiques.


    Jeune yack.

    Une meute de loups gris (canis lupus) se partage un grand bois, lieu de vie, dans la nature, de ce carnivore, longtemps exterminé par l’homme, mais maintenant protégé en France.


    Enclos des loups gris




    Plusieurs enclos fermés, reliés entre eux, sont le lieu de vie des plus gros animaux du Monde : les éléphants d’Afrique (loxodonta africana).
    Les 4 individus évoluent sur une prairie herbeuse de 6 ha, ce qui en fait l’une des plus grandes installations de France pour cette espèce.
    Bassin, rochers, troncs nus…Servent d’enrichissement aux pachydermes.



    Enclos des éléphants africains.






    On arrive maintenant à la section américaine, où cohabitent bisons d’Amérique (bison bison), nandous (rhea americanus) et lamas (lama glama).
    Un nandou blanc, appelé « La Mariée » par les soigneurs animaliers évolue au milieu de tout ce petit monde. Mais je n’ai malheureusement pas pu l’observer lors de ma visite.



    Enclos des animaux d'Amérique.

    Place maintenant à lOcéanie, avec les wallabys de Bennet (macropus rufrogiseus) et les émeus (dromaius novaehollandiae).
    De nombreux wallabys albinos sont présentés, dont un jeune individu.


    Enclos des wallabys et des émeus.


    C’est le dernier enclos qui nous accueille : il est fermé et présente un groupe de 5 hippopotames amphibies (hippopotamus amphibius), dont un très jeune individu.
    Ils possèdent un très grand bassin et un petit enclos terreux.
    En face de cet enclos, cette fois en toute liberté, un petit groupe de sitatungas (tragelaphus spekeii) évolue dans une très grand installation, donnant un aperçu de la faune des milieux humides.


    Bassin des hippopotames.

    Suite La semine prochaine : Le Village de Brousse et La Cité Marine...

    Équipe d'administration
    Admin

    Pays : France

    default Re: Planète sauvage de Port-Saint-Père.

    Message par Équipe d'administration le Dim 9 Juil 2006 - 14:07

    Ils ont modifié le parcours car avant on passait d'abord par les hippos pour finir par les rhinos.
    Pas d'avis pour la viande d'autruche. Il existe des élevages en France pour sa viande
    avatar
    Invité
    Invité

    default Re: Planète sauvage de Port-Saint-Père.

    Message par Invité le Jeu 13 Juil 2006 - 15:52

    Voici la suite du compte-rendu de Planète Sauvage :

    Village de Brousse

    Une fois la voiture garée, on entre dans un grand espace appelé le village de Brousse.
    Nous passons sur un petit pont et découvrons un petit groupe de tortues de Floride (trachemys scripta elegans), évoluant dans un bassin avec cascade.



    Enclos des tortues de Floride.


    La première case qui nous accueille, aménagée de quelques branchages, est le lieu de vie d’un couple de gris du Gabon (psittacus erithacus).



    Case des gris du Gabon.

    Sur notre gauche, un grand enclos ; aménagé de divers troncs, rochers, galeries souterraines, sable…Abrite 2 chiens de prairie (cynomys ludovicianus).


    Enclos des chiens de prairie




    Diverses petites cases, dispersées tout au long du parcours accueillent lapins, cochons d’Inde, et autres animaux de la mini ferme…


    Une petite cohabitation intéressante (que j’ai déjà pu observer au Domaine de la Bourbansais) a été effectuée dans un enclos du même type que celui des chiens de prairie mais aménagé avec plus de cachettes.
    Il s’agit de suricates (suricatta suricata) et de porcs-épics à crête (Hystrix cristata), dont un individu albinos, tout comme à la Bourbansais.



    Enclos des suricates et des porc-épics[/i


    Un superbe enclos marécageux (cascade plan d’eau avec nénuphars, roseaux…) est le lieu de vie d’un petit groupe de loutres naines d’Asie ([i]amblonyx cinareus
    )



    Enclos des loutres naines d'Asie



    Un enclos composé de deux parties : une herbeuse (avec petit bassin) et une bétonnée (avec branches et troncs) abrite un raton laveur (procyon lotor).



    Enclos du raton laveur.


    Un ara chloroptère (ara chloroptera) évolue sur, ce qui était encore il y a quelques années, l’île des saïmiris.



    Ile de l'ara chloroptère.



    Une petite plaine sud-américaine, aménagée de rochers,arbres et souches, abrite un mâle tapir terrestre (tapirus terrestris), des cabiais (hydrochaeris hydrochaeris) et des chaunas à collier, aussi appelé kamichi à collier (chauna torquata).



    Plaine sud-américaine.

    Un petit enclos sableux, aménagé de très nombreuses souches, rochers…Permettant aux animaux de se cacher du regard des visiteurs, abrite un deuxième groupe de suricates.


    Enclos des suricates.


    Une petite case accueille un couple d’ara macaos (ara macao).

    Un grand enclos, malheureusement bétonné, aménagé d’un grand tas de bois, de souches… Est le lieu de vie d’un grand groupe d’aras araraunas (ara ararauna) en cohabitation avec un porc-épic à crête.


    Enclos des aras araraunas et du porc-épic à crête.

    Des coatis à queue annelée (nasua nasua) évoluent dans un grand et magnifique enclos herbeux aménagé de nombreuses maisonnettes, grand bassin, cordages…


    Enclos des coatis.

    La suite : la semaine prochaine ( car, ce week-end,visites du zooparc de Beauval et de l'espace animalier de la Haute-Touche) avec l'Arche des reptiles, le Parcours Jungle et la Cité Marine !
    avatar
    Invité
    Invité

    default Re: Planète sauvage de Port-Saint-Père.

    Message par Invité le Lun 17 Juil 2006 - 10:55

    L'Arche des Reptiles


    On entre maintenant dans un grand bâtiment appelé " l'arche des reptiles " : il s'agit du vivarium du parc.
    Il y a quelque temps, il présentait divers serpents vénimeux (manbas verts, divers crotales...).
    Mais aujourd'hui, la collection se limite à des espèces plus communes....


    En arrivant, sur notre droite, on découvre un petit terrarium, abritant 1 mygale brésilienne lasiodora parahybana.



    Au centre du vivarium, un grand enclos (bassin, plantes...) abrite 2 crocodiles du Nil.


    Puis, une rangée de terrariums accolés et aménagés de la même façon : rochers,sables,souches..., abritent fouettes-queues,iguane vert, un "varan" (seulement un petit panneau indiquant "varan", et je n'est qu'aperçu l'individu), agame barbu,piranha (seul dans un minuscule bassin)...






    Fouette queue

    Un grand terrarium rocheux assez bien aménagé et permettant aux reptiles de se dissimuler du regard des visiteurs, abrite boas arc-en-ciel, boas constricteurs et pythons réticulés.

    Un beau et grand terrarium aménagé de très nombreuses plantes abrite des scinques à langue bleu et des téjus.
    Dans ce même enclos plusieurs très petits terrarium ont été construit et accueillent pythons royaux,serpents des blés,serpents rois...

    La suite : demain avec la case des reptiles, l'ile des siamangs,les cigognes et le Parcours Jungle !
    avatar
    sofi44
    Membre confirmé
    Membre confirmé

    Pays : France

    default Re: Planète sauvage de Port-Saint-Père.

    Message par sofi44 le Lun 17 Juil 2006 - 12:22

    bonjour a toi! moi ausi j'ai ete visiter ce parc ce week end.je trouve kil est tres bien du ponit de vue des enclos mais je trouve qu'il reste encore des efforts a faire dans le domaine de la pedagogie. sinon que pense tu du village de la brousse et de l'enclos des crocodiles?
    avatar
    Invité
    Invité

    default Re: Planète sauvage de Port-Saint-Père.

    Message par Invité le Mar 18 Juil 2006 - 14:24

    La case aux reptiles, l'ile des siamangs et des cigognes, le Parcours Jungle et la Cité marine


    En sortant du village de Brousse, on découvre une petite case, réalisée assez récemment, et, de chaque coté, 2 enclos nous sont présentés.
    Le premier,assez vide (un petit bassin et quelques branches) accueille un varan du Nil.
    Le deuxième, très bien aménagé (grand bassin avec casacde, plantes, rochers) est le lieu de vie d'un groupe de crocodiles nains.







    On sort du village de brousse et on arrive à une île, encore une fois assez dénudée,surtout pour une espèce vivant dans les forêts tropicales d'Indonésie, abritant des siamangs.
    Des pélicans blancs occupent les abords de cette île.




    On arrive maintenant à une grande allée débouchant sur un petit enclos,il y a quelque temps lieu de vie de marabouts,accueillant un groupe de cicognes blanches.




    C'est maintnant la nouveauté 2003 qui nous accueille : le Parcours Jungle.
    Il s'agit d'un très grand enclos forestier composé d'un bassin, de branches...Surplombé par un pont suspendu de 250 m., de 3 à 6 m. de haut...Au dessus du territoire du groupe de macaque rhésus, composé d'une soixantaine d'individus.

    La présentation de macaques rhésus n'a cessé d'évoluer à Pot-Saint Père : Les visiteurs pouvaient auparavant s'aventurer dans leur enclos en voiture, puis à pied et enfin : au dessus des primates asiatiques.

    Depuis quelques temps, cohabitent avec les macaques des...cochons vietnamiens...





    On entre maintenant dans un tunnel, on descend de nombreux escaliers et...nous arrivons sur un superbe panorama aquatique : Une grande baie vitrée permet d'observer le groupe d'otarie du Cap, composé de 6 individus : La Cité Marine s'offre à nous.
    Prévue pour accueillir un groupe de dauphins, cette installation est une des plus grandes de France : La Cité Marine est une infrastructure ultra-moderne dotée d'une technologie de traitement de l'eau particulièrement novatrice.Les 4 bassins ne contiennent pas moins de 12 millions de litres d'eau pour une profondeur allant de 4,5 m à 6 m. 600 m2 de machinerie sont alloués au traitement de l'eau.

    Il ne faut que 3h30 pour filtrer ce gigantesque volume d'eau au travers de 19 filtres à sable de 5,5 T chacun. L'eau des bassins est naturelle : pas de chlore, ni d'odeur, pour le bien être des otaries. Le traitement se fait à l'ozone et au brome. Les techniciens contrôlent chaque matin 8 paramètres pour une transparence et une qualité d'eau optimales.






    Une exposition permanente, 20 000 lieux sous le mers, est présente et montre la faune aquatique des océans du monde.



    Pour Sofi44 ; le village de Brousse est assez sympas : le concept est innovateur et les installations sont assez bien aménagées, mais malheureusement petites.
    Quant à l'enclos des crocodiles, il est grand, tout comme le bassin, bien aménagé,mais dommage que le sol soit bétonné.

    Équipe d'administration
    Admin

    Pays : France

    default Re: Planète sauvage de Port-Saint-Père.

    Message par Équipe d'administration le Mer 19 Juil 2006 - 22:29

    Il n'y a plus de marabout ?
    avatar
    sofi44
    Membre confirmé
    Membre confirmé

    Pays : France

    default Re: Planète sauvage de Port-Saint-Père.

    Message par sofi44 le Jeu 20 Juil 2006 - 22:42

    pas de souvnirs de marabout le weekend drenier...
    avatar
    sasuke
    Membre confirmé
    Membre confirmé

    Pays : France

    default Re: Planète sauvage de Port-Saint-Père.

    Message par sasuke le Ven 21 Juil 2006 - 10:36

    je trouve sa super le comsepte de L'Arche des Reptiles .

    Équipe d'administration
    Admin

    Pays : France

    default Re: Planète sauvage de Port-Saint-Père.

    Message par Équipe d'administration le Ven 21 Juil 2006 - 14:51

    Je n'aime pas le parcours de la jungle et c'est bruyant quand les gosses courent dessus.
    avatar
    Invité
    Invité

    default Re: Planète sauvage de Port-Saint-Père.

    Message par Invité le Ven 21 Juil 2006 - 17:29

    Yoan a écrit:Il n'y a plus de marabout ?

    Non, et comme je l'ai mis sur le compte-rendu, ce sont les cigognes blanches qui l'ont remplacé...
    avatar
    sofi44
    Membre confirmé
    Membre confirmé

    Pays : France

    default Re: Planète sauvage de Port-Saint-Père.

    Message par sofi44 le Mar 25 Juil 2006 - 18:43

    en ce qui concerne l'enclos des crocodiles nains je n'ai pa vu d'avis...
    peut etre que je me trompe mais je trouve que l'nclos semble un peu petit vu leur nombre mais bon les soigneurs font tout leur possibles et les crocodiles doivent etre heureux quand meme!
    avatar
    Invité
    Invité

    default Re: Planète sauvage de Port-Saint-Père.

    Message par Invité le Mar 25 Juil 2006 - 18:55

    Ah ! Tu parlais de l'enclos des crocos nains ! Alors, oui, en effet, il est un peu vide,mais ce n'est pas horrible non plus...

    Tropico
    Membre
    Membre

    default Re: Planète sauvage de Port-Saint-Père.

    Message par Tropico le Mar 27 Fév 2007 - 19:47

    Bonjour,
    Aurais tu quelques photos et infos sur les otaries du parc? Merci d'avance Wink

    Contenu sponsorisé

    default Re: Planète sauvage de Port-Saint-Père.

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 14 Déc 2017 - 16:19