[Parc du Reynou] Un nouveau PDG pour le zoo

    Partagez
    avatar
    Iziona
    Admin

    Pays : France

    default [Parc du Reynou] Un nouveau PDG pour le zoo

    Message par Iziona le Sam 28 Fév 2015 - 15:37

    A 26 ans, le nouveau responsable du parc du Reynou, a une autre passion : le rugby


    En novembre 2014, au décès de son père, Nicolas Lefrère est devenu le PDG du parc zoologique et paysager du Reynou. C’est aussi un Arédien de cœur. Dans les deux cas, il « mouille le maillot ».

    Les animaux, c'est comme pour les humains, il faut respecter leur environnement et leur dignité. » Voici énoncée l'éthique de Nicolas Lefrère. Ce grand gaillard de près d'1,90 m et de plus de 110 kg (… et quelques grammes !) a le respect de la nature et de ses lois chevillé au corps. Chez lui, c'est un engagement. « Nous avons le devoir de préserver la nature. De préserver les animaux qui y vivent. C'est la meilleure façon de se préserver nous aussi », annonce-t-il avec conviction. Alors, chez lui, pas question de délivrer une image tronquée, où il ferait « des papouilles » aux animaux.

    « Les animaux ont besoin de vivre dans un espace qui est le leur. L'homme n'y est pas automatiquement autorisé », ajoute-t-il. Au parc du Reynou, dont il est désormais responsable, il s'efforce de créer pour les animaux les conditions de vie les plus proches possibles de leur milieu naturel en créant des espaces de semi-liberté. Les animaux y vivent et s'y reproduisent en harmonie sur l'immensité des 45 ha du parc. La plupart d'entre eux y développent ainsi leurs comportements naturels, ce qui permet chaque année de nombreuses naissances. Par ailleurs, le parc participe à plusieurs programmes d'élevage européen et aucun des 600 animaux (soit 130 espèces), n'a été prélevé dans la nature.

    Nicolas Lefrère a des valeurs. A la tête d'une équipe de 15 permanents (laquelle passe à 22 l'été), il n'a de cesse de les appliquer dans son management quotidien. « J'ai souhaité investir dans les compétences et m'entourer de personnes aussi passionnées que compétentes ». « L'intelligence collective »… pourrait-on dire. « Aussi aujourd'hui, j'ai une équipe fantastique autour de moi », assure-t-il.

    Mais avait-il prévu de se retrouver un jour à la tête du parc du Reynou, lequel en 2014, a battu le record de fréquentation en approchant les 90.000 visiteurs ?

    Après des études supérieures en sciences, il a obtenu il y a 4 ans un master en « comportements et cognitions animales » à l'université Paul-Sabatier de Toulouse. Le parc du Reynou, ce fut d'abord l'histoire de son père et de sa famille. En 2007, en effet, lorsque le parc « n'allait pas très bien », un véritable conseil de famille s'était réuni chez les Lefrère et la décision fut prise alors d'en assurer la gestion. Ce fut le début de l'aventure pour « Nico ».

    Lorsque son père décéda en novembre 2014, il se retrouva, à 26 ans, PDG de la structure. Un défi pour lui. Fort de sa formation de rugbyman, il le releva fièrement. « Le rugby m'a appris l'engagement, la volonté… ainsi que l'humilité », assure t-il.

    Nicolas commença ce sport à l'USAL, puis après les clubs de Nontron et de Balma, il rejoint le RCPSY il y a trois ans. « Je savais que je jouerai à Saint-Yrieix. Je l'ai toujours voulu ainsi… Ma maman est née à Saint-Yrieix et mes grands-parents y ont une maison. C'est l'équipe de mon c'ur ! Et puis, le rugby, cela me permet de « débrancher » lorsque je joue le dimanche », reconnait le garçon fidèle.

    L'image du joueur est comme celle de l'homme : généreux, discret, humble et volontaire. Et c'est vrai que l'homme est attachant. En référence à une remarque perspicace de Coluche, il se reconnait lucide, ce qui ne l'empêche pas de se projeter sans cesse.

    « Dans la vie, c'est comme dans le sport collectif : l'important, c'est d'avoir des projets ». Le RCPSY porte un projet sportif. Nicolas lui, dessine l'avenir du parc : remise en valeur du château, extension des surfaces dédiées aux animaux (la plaine des girafes, dès cet été, notamment)… «Je souhaite développer un nouveau projet chaque année », assure-t-il.

    Nicolas est fier d'être limousin et il le clame : « Notre patrimoine est immense. Il faut le valoriser ». En attendant, il s'apprête à séjourner en Allemagne et visiter d'autres parcs. Il devrait en ramener deux jeunes pandas roux. Deux charmants animaux, aussi doux que peut l'être le jeune chef d'entreprise et joueur de devoir du pack arédien.

    Thierry Tible

    Source: http://www.lepopulaire.fr/limousin/actualite/departement/haute-vienne/saint-yrieix/2015/02/28/a-26-ans-le-nouveau-responsable-du-parc-du-reynou-a-une-autre-passion-le-rugby_11346565.html


    _________________

      La date/heure actuelle est Sam 23 Sep 2017 - 7:43