Zoo de Pont Scorff (France)

    Partagez
    avatar
    Iziona
    Admin

    Pays : France

    default Zoo de Pont Scorff (France)

    Message par Iziona le Sam 7 Fév 2015 - 14:44

    Zoo de Pont Scorff
    Visites du parc en photos


    Vous avez visité ce parc? Venez nous raconter dans ce sujet, vos visites, donner vos impressions sur le parc et poster vos photos.
    Ce sujet est aussi accessible aux autres membres, qui n'ont pas visités le parc en question, afin de donner une opinion ou pour préparer une prochaine visite .

    Alors à vos claviers pour nous faire partager votre visite!!


    _________________
    avatar
    alexpe8
    Admin

    Pays : France

    default Re: Zoo de Pont Scorff (France)

    Message par alexpe8 le Mar 10 Mar 2015 - 14:17

    Février 2015


    Les photos et les informations sur le Zoo de Pont Scorff sont relativement rares sur le forum. J’ai eu l’occasion de visiter cet établissement il y a quelques semaines, donc voici quelques photos récentes des installations et de quelques-uns de leurs occupants.

    L’entrée du parc et les premiers enclos

    Le Zoo de Pont Scorff a été créé en 1973 et couvre désormais une superficie d’environ 12 hectares. Il est le lieu de vie de près de 700 animaux représentant environ 120 espèces. Situé en périphérie du village, l’accès au zoo se fait à la lisière d’une zone arborée en montée.


    Entrée du Zoo de Pont-Scorff.

    A défaut des flamants roses comme c’est la tradition dans les grands zoos urbains, ce sont des pélicans – pélican frisé (Pelecanus crispus) et pélican à dos rose (Pelecanus rufescens) – qui nous accueillent en premier lieu dans un grand enclos sur la gauche. Une grande volière se dessine au loin. Créée en 2014, elle accueille de pygargues à queue blanche (Haliaeetus albicilla). Elle offre une certaine possibilité de vol aux oiseaux. Un peu plus haut nous croisons le regard d’un binturong (Arctictis binturong) nommé « Rio » et présenté depuis 2011 dans un enclos à flan de colline.


    Enclos des pélicans.


    Volière des pygargues.


    Pygargue à queue blanche (Haliaeetus albicilla).


    Enclos du binturong.


    Alors que l’on arrive au terme de la montée qui conduit au centre du parc, nous longeons un enclos en pente dédié à des wallabys de Bennet (Macropus rufogriseus) et des émeus (Dromaius novaehollandiae). L’enclos juste en face, aménagé de nombreuses branches, héberge quant à lui un cacatoès des Moluques (Cacatua moluccensis) rémigé.  Un peu plus loin, il est possible aux visiteurs de découvrir quelques présentations pour primates, en l’occurrence deux îles pour makis cattas (Lemur catta) et vari noir et blanc (Varecia variegata) mais aussi un vaste enclos sableux aménagé de quelques monticules rocheux pour une troupe de babouins hamadryas (Papio hamadryas).


    Wallaby de Bennet.


    Enclos des cacatoès.


    Île des varis noirs et blancs.


    Île des makis cattas.


    Enclos des babouins.


    Le vivarium et ses alentours

    Arrivé au sommet du parc, le visiteur gravite dans une zone avoisinant le vivarium. On retrouve non loin l’une des nouveautés de l’année 2014, l’espace réservé aux primates africains qui a été construit sur une ancienne fosse à lémuriens. Cette nouvelle installation a permis de reloger dans un premier temps les cercopithèques de Brazza (Cercopithecus neglectus) du parc mais aussi d’accueillir deux mâles d’espèces peu communes confiés par la Station Biologique de Paimpont située non loin. Le premier est un mangabey à joue grise (Lophocebus albigena), espèce présentée que dans deux autres parcs européens. Le second, unique en France, est un mangabey à calotte rousse (Cercocebus torquatus). Ces deux vieux animaux vivront ici une retraite paisible.



    Installation des singes africains.


    Mangabey à calotte rousse (Cercocebus torquatus).


    Les porcs-épics à queue blanche (Hystrix africaeaustralis), les mangoustes fauves (Cynictis penicillata) et les tortues géantes des Seychelles (Aldabrachelys gigantea) arrivées en 2014 disposent de différents petits enclos herbeux aux alentours.


    Enclos des tortues géantes.


    Enclos des mangoustes.


    Nous voilà aux portes du vivarium ! La bâtisse, construite dans les années 90 évoque l’Egypte avec ses statues et sa couleur ocrée. Avant d’y pénétrer, le visiteur est amené à observer l’espace extérieur des chats des sables (Felis margarita) présentés depuis 2009. Ils disposent également d’une loge intérieure où ils sont visibles au cours de l’hiver. Le reste du vivarium présente différents reptiles – serpent, lézard, crocodile – dans des terrariums de taille diverse. L’ensemble est assez ancien et ferra partie des aménagements prochains du parc je pense.


    Entrée du vivarium.


    Espace extérieur des chats des sables.


    Espace intérieur des chats des sables.


    Installation des crocodiles.


    Terrariums pour serpents.


    Crocodile du Nil (Crocodylus niloticus).


    Boa constricteur (Boa constrictor imperator).


    Le “Temple africain” et ses alentours

    Première étape autour du « Temple africain », l’enclos des lions d’Afrique (Panthera leo) qui présente un couple sur une superficie herbeuse de taille moyenne. Celle-ci est aménagée de quelques promontoires et d’abris en bois.


    Enclos des lions.


    Lion d’Afrique (Panthera leo).


    Juste en face, se situe l’espace dédié aux rhinocéros. Le Zoo de Pont-Scorff, après avoir longtemps hébergé des rhinocéros blancs, se lancent dans le pari audacieux d’accueillir une espèce présentée dans aucun autre zoo français à l’époque : le rhinocéros noir de l’Est (Diceros bicornis michaeli). L’équipe se lance alors dans la réalisation d’une installation qui sera prête pour 2002. L’espace accueille d’abord le mâle « Jacob » en provenance de Krefeld (Allemagne) puis quelques temps après une femelle nommée « Siwa » qui arrive de Dortmund (Allemagne). Aucune reproduction n’a eu lieu au parc et malheureusement « Siwa » est morte en 2012 des suites d’une maladie chronique. « Jacob », 25 ans, se portent pour le moment bien même s’il souffre de quelques problèmes de peau comme l’indique les panneaux devant son enclos.


    Enclos du rhinocéros noir.

    Le public se trouve alors juste devant la plaine africaine du zoo, un grand rectangle terreux qui est relié – pour les plus petites espèces – à un parc en herbe situé en contrebas. Cet espace est le lieu de vie de bœufs watussis (Bos tauros f. watussi), d’autruches (Struthio camelus), de zèbres de Grant (Equus quagga boehmi), d’élands communs (Taurotragus oryx), de gnous bleus (Connochaetes taurinus) mais aussi deux mâles girafes de Rothschild (Giraffa camelopardalis rothschildi) qui se délectent des friandises données par les visiteurs qui sont à l’heure autour sur une plateforme d’observation.



    Plaine africaine.


    Jeune gnou bleu (Connochaetes taurinus) défiant un adulte.



    Bœuf watussi.

    Nous arrivons ensuite dans une zone réservée à la présentation de différentes espèces de carnivores, toujours autour du temps africain. Deux espèces de petits félins, le chat pécheur (Prionailurus viverrinus) et le serval (Leptailurus serval), occupent des volières accolées à un bâtiment au style mauresque. Ces installations, noyées dans la végétation offrent de l’intimidé à ces félidés discrets. Leurs voisins sont de redoutables canidés ; les lycaons ou chiens sauvages d’Afrique (Lycaon pictus pictus) disposent d’un enclos herbeux séparé des visiteurs par un fossé et une vitre. La meute fut prospère par le passé à Pont-Scorff avant que les vieux individus ne finissent par mourir. Deux jeunes femelles arrivées à l’automne 2014 du Safari Park Beekse Bergen (Pays-Bas) peuplent l’enclos.


    Installation pour petits félins.


    Enclos des lycaons.




    Lycaon (Lycaon pictus).


    Les dernières espèces que nous découvrons dans cette zone sont originaires elles-aussi d’Afrique. Il s’agit dans un premier temps de deux mâles guépards (Acinonyx jubatus) puis d’un trio de lions blancs d’Afrique du Sud (Panthera leo krugeri) : une femelle et ses deux jeunes nés en 2013, un mâle et une femelle. Pont Scorff présente cette variété de lions depuis 2010.


    Enclos des guépards.


    Enclos des lions blancs.


    Zone centrale et descente vers la partie basse

    C’est d’ici que nous pouvons observer l’enclos du plus gros pensionnaire du parc : l’éléphant d’Asie (Elephas maximus). En leur construisant une installation et en accueillant un groupe, le Zoo de Pont Scorff est devenu en 1998 le seul zoo breton à monter au public des éléphants. Composé de deux enclos, le complexe héberge « Ant Bwe Lay », un mâle de 20 ans originaire d’Emmen (Pays-Bas) et deux femelles : Homaline, 19 ans, née à la Palmyre et Gandhi, 19 ans, arrivée du Danemark.




    Enclos des éléphants.


    Ant Bwe Lay, mâle éléphant d’Asie (Elephas maximus).


    Le tour du complexe des pachydermes mène à une place réservée à la restauration et aux divertissements des visiteurs. On y croise également, sur le chemin de la suite de la visite, quelques volières en bois construites pour des rapaces nocturnes à l’instar du harfang des neiges (Bubo scandiacus) et du grand-duc de Virginie (Bubo virginianus). Mais c’est également dans l’une de ces installations que l’on trouve l’espèce la plus rare du Zoo de Pont Scorff : la civette de Malaisie (Viverra tangalunga). Deux femelles nées à Rotterdam (Pays-Bas) vivent encore ici. On ne trouve cette espèce que dans un autre établissement européen : le Tierpark Berlin (Allemagne).


    Installation des civettes.


    Installation des harfangs.


    Civette de Malaisie (Viverra tangalunga).


    Nous entamons à présent la descente vers le premier palier bas du parc. L’occasion de découvrir les installations dédiées à plusieurs espèces de grands carnivores. Le premier sur la droite est un enclos pentu, lieu de vie d’une petite meute de loups gris européens (Canis lupus lupus) qui n’ont que peu de moyen de se dissimuler du public. Non loin, des lynx boréaux (Lynx lynx) jouissent d’une volière à flanc de colline tandis qu’une panthère des neiges (Uncia uncia) est elle aussi visible non loin dans une petite volière dotée de points de vue vitrés. La femelle panda roux (Ailurus fulgens fulgens), qui constituait la tête d’affiche des nouveautés 2014, dispose derrière d’un enclos à ciel ouvert aménagé de nombreux points en hauteur.


    Enclos des loups.



    Volière des lynx.


    Installation de la panthère des neiges.


    Panthère des neiges (Uncia uncia).


    Enclos du panda roux.


    Avant de nous embarquer dans la descente qui mène à la partie basse du parc, cette place regroupe également de nombreux services pour les visiteurs. On y trouve également le bassin des otaries, construit en 1996, lieu d’un spectacle plusieurs fois par jour en haute saison.



    Bassin des otaries.

    C’est dans cette descente que l’on trouve l’autre partie de la collection des félins du Zoo de Pont Scorff, une de ses spécialités. « Chien » et « Kani », un couple de panthères nébuleuses (Neofelis nebulosa) accueilli en 2010 en provenance du Howletts Wild Animal Park (Angleterre), sont les premiers animaux à être visibles. Ils disposent d’un espace couvert d’un filet et visible par plusieurs vitres. Leur progéniture, deux femelles nées en 2013, est visible un peu plus loin dans la visite. Juste en face, selon le même principe, un mâle panthère de l’Amour (Panthera pardus orientalis) est visible lui aussi.



    Installation des panthères nébuleuses.


    Mâle panthère nébuleuse (Neofelis nebulosa).



    Installation de la panthère de l’Amour.


    Panthère de l’Amour (Panthera pardus orientalis).


    Nous allons ensuite découvrir de nombreuses installations conçues selon un même modèle : un pavillon entouré de deux volières. Celles-ci accueillent de nombreuses espèces de petits félins comme le jaguarondi (Puma yaguarondi) présenté depuis 2014, le chat manul (Felis manul) et le chat de Geoffroy (Leopardus geoffroyi). Trois chiens des buissons (Speothos venaticus) se partagent une installation bétonnée toute en longueur qui n’a pas encore été réaménagé. Enfin, des macaques de Barbarie (Macaca sylvanus), des tamarins labiés (Saguinus labiatus) et des sakis à face blanche (Pithecia pithecia) vivent également dans cette zone.


    Installation des tamarins labiés.


    Volière du chat manul.



    Installation des chiens des buissons.


    Installation des chats de Geoffroy.


    Installation des jaguarondis.


    Tamarin labié (Saguinus labiatus).


    Chien des buissons (Speothos venaticus).


    Chat de Geoffroy (Leopardus geoffroyi).


    Des loups à crinière (Chrysocyon brachyurus) sont visibles dans deux grands enclos en pente et forestiers sur la gauche avant d’arriver définitivement à la partie basse.


    Enclos des loups à crinière.

    Partie basse

    La partie basse est constituée d’une part par plusieurs vastes îles à singes. Herbeuses, elles sont aménagées de structures d’escalade et de petits arbustes. Elles sont le lieu de résidence d’atèles noirs de Colombie (Ateles fusciceps rufiventris), des atèles de Geoffroy (Ateles geoffroyi) et depuis 2014 d’un couple de capucins apelles (Sapajus apella) originaire d’AAP, centre néerlandais qui récupère des animaux sauvages en détresse.



    Île des atèles.


    Île des capucins.



    Atèle de Geoffroy (Ateles geoffroyi).


    Un peu plus loin, les visiteurs vont pouvoir rencontrer « Habari », un jeune mâle hippopotame amphibie (Hippopotamus amphibius) de quatre ans originaire du Zoo de Bâle. Il dispose d’un bassin qui coure toute la longueur de son enclos et d’une berge mi-béton mi-terre. Juste à côté, des cabiais (Hydrochaeris hydrochaeris) dispose d’un espace mêlant herbe et eau.


    Installation de l’hippopotame.


    Hippopotame amphibie (Hippopotamus amphibius).


    Plus loin, on trouve la zone de présentation du spectacle de perroquets qui n’a pas lieu hors saison. Des volières présentent plusieurs espèces tandis que des couples d’aras, rémigés ceux-là, vivent dans un panorama autour d’une cascade dans des enclos à ciel ouvert.


    Espace à ciel ouvert des aras.

    Une troupe de coatis roux (Nasua nasua) dispose d’une petite fosse aménagée de quelques branches et au sol partiellement recouvert de substrat. Ces petits mammifères sud-américains ont ou avaient accès à la fosse des ours à lunettes (Tremarctos ornatus) située juste à côté.  Celle-ci offre un espace relativement restreint bien qu’elle soit plutôt bien aménagée.


    Installation des coatis.


    Fosse des ours à lunettes.


    En revenant vers l’entrée, outre la zone du spectacle d’oiseaux – cormorans, pélicans, manchots – qui est totalement déserte à cette période, les visiteurs peuvent ensuite observer deux animaux semi-aquatiques. Les manchots du Cap (Spheniscus demersus) vivent dans un long bassin relié à une plage en galets. Plus loin, des loutres naines (Aonyx cinerea) disposent d’un petit bassin et d’une fine berge artificielle.



    Enclos des manchots.


    Manchot du Cap (Spheniscus demersus).


    Enclos des loutres.


    La visite s’achève ainsi. Le Zoo de Pont Scorff est actuellement en pleine mutation, bien qu’il subsiste des installations vétustes et peu adaptées, les dernières réalisations sont de bonne facture et laisse présager de bonnes années surtout que les espèces initialement présentes sont très intéressantes et que le parc s’implique beaucoup dans les Programmes Européens d’Elevage.
    avatar
    Kevin.L
    Membre actif
    Membre  actif

    Pays : Belgique

    default Re: Zoo de Pont Scorff (France)

    Message par Kevin.L le Mar 10 Mar 2015 - 15:26

    Super agréable de revoir un compte-rendu d'Alexpe8 à l'ancienne dans lequel on retrouve l'âme du forum, le partage ! Merci.
    avatar
    Kitzo
    Membre actif
    Membre  actif

    Pays : Belgique

    default Re: Zoo de Pont Scorff (France)

    Message par Kitzo le Mar 10 Mar 2015 - 15:53

    Superbe compte-rendu, Alex ! Très belles photos également ! Wink

    Certes, on ne parle pas beaucoup de ce parc sur le forum, on n'y voit pas souvent des photos mais c'est un très beau parc zoologique. Pont Scorff possède une très belle collection d'animaux surtout félins et primates. Certaines installations sont à revoir mais c'est super dans l'ensemble !

    Merci.
    avatar
    Quentin.
    Membre actif
    Membre  actif

    Pays : France

    default Re: Zoo de Pont Scorff (France)

    Message par Quentin. le Mar 10 Mar 2015 - 18:01

    J'ai deux questions concernant ce parc :

    Les deux enclos des éléphants sont de quelle taille à peu prêt ?

    Les otaries peuvent approcher autant les visiteurs, à la limite du contact, comme les photos le suggèrent ?

    longi44
    Membre
    Membre

    Pays : France

    default Re: Zoo de Pont Scorff (France)

    Message par longi44 le Mar 10 Mar 2015 - 18:19

    Pour avoir visité le parc l'année dernière, un fil électrique est présent sur la bande en béton et sépare les otaries du public
    avatar
    Quentin.
    Membre actif
    Membre  actif

    Pays : France

    default Re: Zoo de Pont Scorff (France)

    Message par Quentin. le Mar 10 Mar 2015 - 18:21

    Ah oui effectivement au sol je viens de le voir sur la photo, autant pour moi !
    avatar
    Therabu
    Membre actif
    Membre  actif

    Pays : France

    default Re: Zoo de Pont Scorff (France)

    Message par Therabu le Mar 10 Mar 2015 - 19:58

    Merci Alex pour le partage ! J'ai du mal à évaluer les présentations des éléphants et des rhinocéros. Qu'en as tu pensé ?
    Sinon je ne trouve pas beaucoup de motifs de réjouissement dans ce parc. C'est vraiment vieillissant même si l'hiver ne met pas bien en valeur les présentations. Pourtant la collection est fort intéressante et le site offre des possibilités si l'on se sert intelligemment du relief. Et puis ils n'ont pas eu de chance avec leurs éléphants...
    avatar
    yanapuma
    Membre fidèle
    Membre fidèle

    Pays : France

    default Re: Zoo de Pont Scorff (France)

    Message par yanapuma le Mar 10 Mar 2015 - 21:21

    j'ai visité ce parc en 2005 et je l'avais trouvé décevant.
    Au vu du compte-rendu d'Alex, je vois que rien n'a vraiment changé en 10 ans.

    L'espace des éléphants est vraiment petit et dénudé.
    Le vivarium est vieux, les enclos des herbivores africains manquent d'espace. Les îles à singes manquent d'agrés et de structure aérienne. Les volières vitrées dans lesquelles sont logés tous les petits carnivores manquent d'originalité et de place.
    Seuls espaces corrects, ceux autour du vivarium pour les porcs-épics et mangoustes.
    La collection de Pont-Scorff est intéressante mais les installations sont très loin d'être à la hauteur.

    Attention encore à la relecture, beaucoup de petites fautes dans le compte rendu ! Wink

    tomtom35
    Membre confirmé
    Membre confirmé

    Pays : France

    default Re: Zoo de Pont Scorff (France)

    Message par tomtom35 le Mar 10 Mar 2015 - 21:41

    J'ai visité ce parc il y a bien 10ans aussi.

    J'y retournerais dès que le soleil reviendra, merci pour le compte rendu !
    avatar
    golentin
    Membre passionné
    Membre passionné

    Pays : france

    default Re: Zoo de Pont Scorff (France)

    Message par golentin le Mer 11 Mar 2015 - 0:31

    j'ai visité le parc dimanche, et je suis franchement un peu deçus vu les belles especes presentes.
    Pour repondre aux questions posées, il y a bien un fil electrique entre les visiteurs et les otaries, mais un fil tres fin qui est pour moi un peu trop proche et qui peu devenir dangeureux surtout pour de jeunes enfants qui n'hésitent pas a passer par dessus --'
    Pour les éléphants d'Asie les 2 enclos ne sont vraiment pas tres grands, pour comparé, je dirais que les 2 rassemblé sont a peu de choses pres grand comme celui de la Fleche.
    J'ai était vraiment déçus de l'enclos de la panthere des neiges qui n'a pas du tout de hauteur.
    je vais essayer de mettre les photos de ma visite la semaines prochaines ou en fin de semaines Wink
    avatar
    alexpe8
    Admin

    Pays : France

    default Re: Zoo de Pont Scorff (France)

    Message par alexpe8 le Mer 11 Mar 2015 - 8:56

    A mon sens, depuis que le rhinocéros est tout seul il dispose d'une belle superficie. Je ne sais pas comment été séparé l'installation auparavant ?
    avatar
    yanapuma
    Membre fidèle
    Membre fidèle

    Pays : France

    default Re: Zoo de Pont Scorff (France)

    Message par yanapuma le Mer 11 Mar 2015 - 13:37

    alexpe8 a écrit:A mon sens, depuis que le rhinocéros est tout seul il dispose d'une belle superficie. Je ne sais pas comment été séparé l'installation auparavant ?

    A voir ta photo, et de mémoire donc je ne garantis rien, il me semble que l'alignement de grosses pierres blanches marquait la séparation, avec des troncs couchés entre ou une barrière.

    Contenu sponsorisé

    default Re: Zoo de Pont Scorff (France)

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 23 Avr 2017 - 7:29